La mutation du monde du travail impacte les politiques de rémunération

Tandis que nos élites épluchent les nombreux rapports et propositions qui conduiront à une réforme plus ou moins ambitieuse du cadre légal du travail, le monde du travail a quant à lui largement entamé sa mutation.

En tant que spécialistes de la rémunération, chez MCR nous nous sommes attachés à identifier les transformations qui auront le plus d’impact sur la manière de rémunérer les salariés de nos entreprises.

Accédez dès maintenant au livre blanc : Et si la rémunération devenait un outil de motivation ?

Deux transformations nous paraissent majeures. Elles ont déjà largement modifié le monde du travail et le phénomène devrait encore s’amplifier d’ici à 2020.

La première mutation touche à la diversité des équipes.

En 2020, pour la première fois 4 générations de salariés seront présentes en même temps sur le marché du travail. 8 à 10% de boomers qui travailleront quelques années de plus que prévu et qui seront encore bien représentés dans les fonctions de direction, la génération X qui représentera environ un tiers de l’effectif, la génération Y devenue majoritaire et déjà quelques digital natives nés à partir de 1997.

Même si on relativise les différences générationnelles mises en avant par les sociologues du travail on ne peut que constater que les plus jeunes affichent une plus grande diversité, ne serait-ce que par la pluralité de leurs cursus, de leurs origines, de leurs cultures…

Cette diversité est une richesse, néanmoins elle exerce une pression énorme sur les directions RH qui doivent satisfaire une demande de reconnaissance individuelle de plus en plus forte et adapter leur offre de rémunération.

La deuxième mutation est la diversification des modes de travail.

En effet, le contrat de travail n’est plus aujourd’hui le seul moyen d’obtenir des revenus réguliers.

Le développement du portage salarial et de l’auto entrepreneuriat en sont l’illustration la plus flagrante (un million d’auto entrepreneurs déclarés fin 2014).

Fait majeur, le non salariat est de plus en plus un vrai choix pour le travailleur « expert » qui peut ainsi vendre son savoir-faire sans avoir à accepter toutes les règles d’une relation salarié/entreprise.

Cette concurrence au contrat de travail doit à notre sens être prise très au sérieux par les entreprises qui souhaitent continuer à capter les talents. Pour gagner dans cette compétition, l’Entreprise doit redevenir attractive et épanouissante, elle doit offrir plus et mieux ! Ainsi, une réflexion sur le package de rétribution global, intégrant des outils de reconnaissance porteurs de sens pourra faire la différence.

C’est à partir de ces constats et de bien d’autres encore, que notre équipe de consultants élabore des solutions de rémunération innovantes.

Ces solutions s’intègrent à différents niveaux. Dans les dispositifs négociés collectivement mais aussi dans les systèmes de rémunération et de reconnaissance individuels, dans la rémunération de la performance et aussi dans la rémunération de la compétence.

Enfin, n’oublions pas qu’une solution ne fonctionnera efficacement que si elle est adaptée à la culture spécifique de l’entreprise et qu’elle est portée par ses managers.

Et si la rémunération devenait un outil de motivation ?

Thierry Magin
Directeur Associé chez MCR Groupe

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cinq × 2 =