Cap 2021: donner du sens grâce à l’intéressement !

intéressement 2021

Soyons proactifs !

L’orage est toujours présent et la rémunération en berne, avec des prévisions d’augmentation de salaires annoncées à la baisse pour 2021. Les parts variables aussi risquent de diminuer naturellement du fait de l’impact du contexte sur l’activité des entreprises. Ainsi brossé le portrait n’est pas très réjouissant pour les salariés !

Cap vers 2021 ?

L’année 2021 s’annonce compliquée, avec peu de visibilité. Pour autant, il est plus que nécessaire pour les dirigeants de dresser un cap, de laisser entrevoir un rayon de soleil à leurs équipes en communiquant et en les associant à de nouvelles perspectives. L’engagement et la mobilisation des salariés sera en effet un enjeu et un atout majeur pour la réussite des entreprises.

miniguide intéressement

L’ engagement des salariés ? Avec quels leviers ?

L’intéressement bien-sûr ! Miser sur ce dispositif et le coupler aux plans d’épargne salariale vous permettra de concrétiser la fixation des objectifs et de reconnaître les efforts de tous à moindre coût(1). Encore peu déployé dans les entreprises, il s’agit d’un outil attractif mais aussi fidélisant. Le taux d’équipement en accords d’intéressement varie de 3,2% pour les entreprises de moins de 10 salariés à 31,8% seulement pour les entreprises dont l’effectif est compris entre 100 et 250 salariés(2). Ce peut être aussi l’occasion d’être innovant et de soutenir le développement de votre politique RSE, en intégrant des critères de cette nature dans votre prochain accord !

Le saviez-vous ?

L’intéressement offre une multitude de possibilités. Citons par exemple, les versements en cours d’année, l’intéressement de projet, l’intéressement pluriannuel, la fixation d’objectifs par site géographique, par établissement, le supplément d’intéressement, …

2021 se prépare maintenant, c’est la bonne période pour donner du sens à vos projets, de nouvelles perspectives à vos équipes et mettre en œuvre ces excellents leviers de reconnaissance !

Pour les entreprises déjà équipées, c’est aussi le bon moment pour repenser les objectifs initiaux fixés pour les adapter au contexte.

(1) L’intéressement est exonéré de charges patronales (sauf forfait social pour les entreprises de plus de 250 salariés), de charges salariales (sauf CSG/CRDS) et d’impôts sur le revenu lorsque la prime est placée dans un plan d’épargne salariale.

(2) Source statistiques de la DARES n° 36 – août 2019 : part des salariés ayant accès à un dispositif d’intéressement en 2017 (3,2% pour les entreprises de 1 à 9 salariés, 10,2% de 10 à 49 salariés, 20,3% de 50 à 99 salariés et 31,8% de 100 à 249 salariés).

Livre blanc équité salariale

D’autres articles sur l’intéressement qui pourrait vous intéresser …

L’intéressement, le « must have » de toutes les structures dynamiques

Codéveloppement et intéressement au service de la performance de vos équipes !

Participation et intéressement : l’indispensable modernisation

BSPCE et Intéressement : le cocktail gagnant des start-up !

Epargne salariale : qu’en est-il de l’accord d’intéressement

 

contact mcr


Suivez-nous aussi sur Youtube et sur Linkedin

Si vous souhaitez recevoir toutes les actualités du blog, abonnez-vous à la Newsletter !

Pour en savoir plus: http://www.mcr-consultants.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

20 − 18 =